Archives Radio Monde

Archives du forum Radio Monde

Septembre 2017

DimLunMarMerJeuVenSam
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Calendrier Calendrier

Derniers sujets


    Bruno Savard de TQS Québec

    Partagez
    avatar
    Carl Fiset
    Administrateur
    Administrateur

    Nombre de messages : 14164
    Age : 47
    Date d'inscription : 11/09/2006

    proutporut Bruno Savard de TQS Québec

    Message par Carl Fiset le Mer 30 Jan - 13:44

    www.mediamatinquebec.com

    Chef d’antenne à TQS
    Bruno Savard a décroché avant d’accrocher

    SERGE DROUIN

    sdrouin@mediamatinquebec.com

    Décrocheur à la suite d’une brouille avec un de ses professeurs au cégep, Bruno Savard n’a jamais songé à devenir chef d’antenne à la télé. Pourtant, depuis cinq ans, il tient les guides du Grand Journal de TQS, à Québec, tous les soirs de la semaine, à 17 h 30.

    «À 17 ans, lorsque j’étudiais au cégep, en Art et technologie des médias, à Jonquière, un de mes oncles m’avait proposé de le suivre une semaine, en stage. Il travaillait à RDS et suivait les équipes de la Ligue nationale de hockey. Tous les professeurs du département étaient d’accord avec ce stage, sauf un. J’y suis allé quand même. J’avais fait des entrevues avec Luc Robitaille et autres intervenants de la Ligue nationale de hockey.

    «Au retour, j’ai présenté au professeur en question un travail que j’avais fait là-dessus. Il m’a donné la note zéro. Quand j’ai vu ça, j’ai lâché mon cours et je n’ai jamais eu mon diplôme de cégep», a raconté Savard.

    Après cette altercation avec son prof, le natif de Chicoutimi a commencé sa carrière à la radio. Il a travaillé à CFGT, au Sag-Lac, avant de s’exiler pendant neuf ans au Nouveau Brunswick comme animateur du matin à une station de radio communautaire. Par la suite, il est revenu au Québec, à Rivière-du-Loup, et a travaillé aux trois réseaux de télé.

    Mine de rien, à 34 ans, Bruno Savard compte 15 ans de métier. Contrairement à la majorité des chefs d’antenne, il n’utilise pas le télésouffleur «Ça comporte des risques, mais j’aime mieux ça. Je préfère raconter une histoire que de la lire», note-t-il. Parmi les nouvelles qui l’affectent particulièrement, celles qui concernent les enfants le touchent. «Ma blonde et moi avons eu un enfant mort-né. Les nouvelles qui se rapportent aux enfants me touchent toujours», dit le père de famille de deux filles de quatre ans et un an. Dans ses temps libres, Bruno Savard fait de la rénovation à sa maison, de la motoneige et joue au hockey.

      La date/heure actuelle est Mar 26 Sep - 9:51