Archives Radio Monde

Archives du forum Radio Monde

Août 2017

DimLunMarMerJeuVenSam
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Calendrier Calendrier

Derniers sujets


    Albert Paquet: pionnier de la télé à Québec et retraité acti

    Partagez
    avatar
    Carl Fiset
    Administrateur
    Administrateur

    Nombre de messages : 14164
    Age : 46
    Date d'inscription : 11/09/2006

    proutporut Albert Paquet: pionnier de la télé à Québec et retraité acti

    Message par Carl Fiset le Mar 19 Fév - 22:05

    www.quebechebdo.com

    Dans le cadre de la chronique Pageau rencontre...

    Albert Paquet: pionnier de la télé à Québec et retraité actif

    Cette semaine, j’ai eu le plaisir de revoir un des artisans de la télévision à Québec. Albert Paquet a passé plus de 34 ans de sa vie dans le merveilleux monde de la télé québécoise, en grande partie à Télé-4, pour ensuite terminer sa carrière à TQS. On s’est rappelé de bons souvenirs.

    Québec Hebdo - Albert, peut-on dire que tu es un pionnier de Télé-4 à Québec?
    Albert Paquet - «Oui, si on veut. En fait, j’ai débuté en 1964. C’était l’époque où Jean Pouliot était propriétaire de la station de la rue Myrand. Après des études en technique, je suis entré à l’emploi de Télé-4 comme technicien. J’ai dû faire à peu près tous les départements: caméras, téléciné, vidéo et ainsi de suite, pendant quatre ans. Par la suite, j’ai travaillé un bout de temps à la production commerciale et, enfin, à la direction de production.»

    QH – Comment as-tu as vécu les principaux changements technologiques, tout comme les nombreux changements de propriétaire?
    AP - «Sur le plan de la technique, nous étions à l’âge de pierre si on se compare à aujourd’hui. C’était très lourd la télévision, à cette époque. On a qu’à penser aux immenses machines vidéo qui occupaient un long corridor, alors qu’aujourd’hui ça peut tenir sur une table. À mes débuts d’ailleurs, on diffusait en noir et blanc. Nos seules émissions en couleurs étaient des films qu’on diffusait à partir de ce qu’on appelait une chaîne téléciné couleur. Quand on voulait des images locales en couleurs, on devait d’abord les enregistrer sur film pour ensuite les diffuser. Je me souviens d’avoir produit des émissions en couleurs sur film avec St-Georges Côté, en provenance du cabaret le Baril d’Huîtres à Québec. On possédait un vieux camion et on appelait ça un mobile. On se disait portatif, mais ça prenait trois hommes pour transporter l’appareil vidéo.On parle des années 1960-70.»

    QH - Durant cette période, tu t’occupais aussi de groupes musicaux!
    AP - «À vrai dire, j’avais deux emplois en même temps. Je travaillais à Télé-4 et j’étais aussi agent de promotion pour des groupes comme Les Belairs et Les Bel Canto, associé avec Jean Beaulne. J’ai bien connu René Angelil à cette époque. C’était drôlement plus payant que nos maigres salaires à Télé-4…»

    QH – Qu'en est-il des changements de propriétaire à Télé-4?
    AP - «Comme je te le disais, j’ai débuté sous le règne de Jean Pouliot. Quelques années plus tard, le Groupe Lavérendry a acquis la station. Ensuite, ce fut Pathonic et l’époque de Paul Viens. C’est à ce moment que j’ai quitté. Ce n’est que plus tard que Québécor devenait propriétaire de cette station qui allait devenir TVA Québec.»

    QH - Qu’es-tu devenu après ton départ de Télé-4?
    AP - «J’ai travaillé pendant plus d’un an avec mon ami Jean Bourboin en communication. Ce fut une expérience intéressante. Par contre, je n’ai pu résister à l’appel de mon ancien patron, Gilles Grégoire, qui m’invitait à me joindre à lui à Montréal, pour l’ouverture d’un nouveau réseau de télévision, TQS. Deux ans plus tard, j’étais de retour à Québec pour vivre l’aventure de TQS-Québec. J’y suis resté quelques années et fidèle à ce que j’avais toujours dit, j’ai pris ma retraite à 55 ans.»

    QH - Comment se fait-il qu’on te retrouve aujourd’hui encore très actif dans le hockey junior?
    AP - «Retraité à 55 ans, cela ne signifie pas inactif! Je me suis toujours intéressé au sport amateur. Alors, je me suis dit que maintenant à la retraite, j’avais un peu plus de temps pour cette passion. Je suis donc allé voir Louis Painchaud, chez les Remparts de Québec, et cela fait 10 ans que je m’occupe de transporter les joueurs pour tous leurs besoins dans la région de Québec. D’ailleurs, depuis ce temps, j’héberge des joueurs européens. Je peux te dire que j’ai encore chez moi tous les trophées que Radu a gagnés à Québec. Je le revois de temps à autre et il me dit toujours de les conserver et qu’un jour il reviendra les récupérer. Ces gars-là sont tellement sympathiques. J’aime ça et cela me garde jeune. Quelle belle façon de vivre une retraite! Je vis vraiment de beaux moments.»
    QH - Bravo Albert! Tu l’as bien mérité! Et, merci pour ces belles années pendant lesquelles j’ai eu le plaisir de te côtoyer et partager de bons moments.
    * (Collaboration spéciale Jean-Marc Pageau)
    avatar
    Carl Fiset
    Administrateur
    Administrateur

    Nombre de messages : 14164
    Age : 46
    Date d'inscription : 11/09/2006

    proutporut Re: Albert Paquet: pionnier de la télé à Québec et retraité acti

    Message par Carl Fiset le Mar 19 Fév - 22:06

    Gracieuseté www.quebechebdo.com


      La date/heure actuelle est Mer 23 Aoû - 18:19