Archives Radio Monde

Archives du forum Radio Monde

Août 2017

DimLunMarMerJeuVenSam
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Calendrier Calendrier

Derniers sujets


    Gino Chouinard

    Partagez
    avatar
    Carl Fiset
    Administrateur
    Administrateur

    Nombre de messages : 14164
    Age : 46
    Date d'inscription : 11/09/2006

    proutporut Gino Chouinard

    Message par Carl Fiset le Jeu 18 Déc - 0:13

    www.quebechebdo.com

    Gino Chouinard : toujours prêt à foncer et à relever des défis en communication
    Article mis en ligne le 15 décembre 2008 à 6:30
    Soyez le premier à commenter cet article

    Gino Chouinard : toujours prêt à foncer et à relever des défis en communication

    Mes activités professionnelles en publicité m’amènent à rencontrer des gens fort intéressants tout au long d’une année. Cette semaine, j’ai pensé vous faire part de l’une de ces rencontres avec un gars sympathique que vous connaissez sûrement. Gino Chouinard a travaillé pendant plusieurs années dans la région de Québec à la radio et à la télévision avant de se retrouver à la barre de l’émission de télévision la plus populaire le matin au Québec «Salut Bonjour» sur les ondes de TVA.

    Québec Hebdo - Gino, raconte-nous tes débuts dans ce métier d’animateur!

    Gino Chouinard - «Je suis natif d’un petit village qui s’appelle Woburn et, quand j’étais jeune, j’animais des petites soirées municipales, ce qui m’a permis de me rendre compte que j’aimais vraiment ce genre de travail. J’ai donc décidé d’aller à Montréal et de m’inscrire dans une école spécialisée, le Conservatoire La Salle, dans un cours sur la science de la parole. Je venais à peine d’avoir 18 ans. J’y suis resté pendant deux ans. Imagine, des professeurs comme Henri Bergeron, Jacques Morency, Jacques Laurin et Nicole Germain. J’étais vraiment impressionné! J’ai travaillé fort pendant ces deux ans. J’arrivais chez moi le soir et, à l’aide d’un dictaphone, j’enregistrais toutes sortes de nouvelles que les journaux et revues m’inspiraient. Avec les publisacs, j’inventais des pubs et je me chronométrais afin d’arriver juste dans le format de 30 secondes.»

    QH - Quand et comment as-tu obtenu ton premier emploi dans le domaine?

    GC - «Dans la dernière année de mon cours, j’avais fait parvenir plusieurs CV dans les postes de radio et à la télévision. Un an plus tard, je reçois un appel de TVA qui était à la recherche d’un animateur pour un quiz jeunesse et qui m’offrait de passer une audition. J’y suis évidemment allé et on m’a retenu comme annonceur maison sur un quiz qui s’appelait Double Défi. À cette époque, je faisais de la radio communautaire et de la télévision communautaire à Laval. Imagine, je faisais une heure et demie d’autobus pour aller animer une émission bénévolement. Il fallait vraiment que je sois mordu de télé!»

    QH - D’où vient justement cette passion?

    GC - «Je pense que ça me vient de mon père. Il était maître de poste du village, mais c’était aussi l’homme à qui on faisait souvent appel pour animer différends évènements paroissiaux. Très jeune, j’ai donc vu mon père animer des centaines de soirées et je le trouvais très bon. J’étais fier de le voir à l’œuvre. C’est un peu lui qui m’a permis mes premières expériences du public en me laissant aller lire des textes à la messe dominicale. Ç’a l’air un peu fou, mais c’est là où j’ai affronté mes premières foules. Par la suite, j’ai gagné des concours oratoires avec les clubs Optimistes et tout s'est enchaîné.»

    QH – Dans quelles circonstances te retrouves-tu à Québec?

    GC - «J’avais appris que TQS était à la recherche d’un animateur pour une émission réseau sur le cinéma, qui serait produite à Québec. J’ai fait application et j’ai obtenu le poste. Un an plus tard, l’animatrice des émissions culturelles quittait pour un congé de maternité et on m'a demandé de la remplacer. J’ai été pendant un an et demi le chroniqueur culturel au Grand journal de TQS. Ç’a été vraiment une belle aventure. Pendant les quatre années suivantes, j’ai animé des émissions dans le domaine culturel. Ce fut pour moi un tremplin pour la radio alors que je suis devenu animateur à CHIK tout en poursuivant ma carrière télé.»

    QH - Après cinq ans à TQS, c’est le retour à TVA?

    GC - «J’avais décidé de retourner à Montréal sans rien de précis à l’horizon. Le hasard faisant bien les choses, j’ai rencontré un ami qui travaillait à TVA où on cherchait un animateur pour le quiz Tôt ou Tard avec Charles Lafortune et Catherine Vachon. Inutile de te dire que j’ai sauté sur l’occasion et là, ça s’est mis à débouler! Je travaillais beaucoup à TVA et un jour on m’a demandé de passer une audition à Québec pour l’animation de Salut Bonjour Week-end. J’étais encore une fois à la bonne place au bon moment et j’étais prêt. La belle aventure aura duré quatre ans.»

    QH – À qui d'autre songer pour l’animation quotidienne de cette émission?

    GC - «En fait, j’aurais bien fait une autre année à Québec parce que j’aimais vraiment l’équipe avec qui je travaillais. Mais le train passait et je ne pouvais laisser filer pareille opportunité. J’ai donc accepté. Je me considère être très choyé par la vie. Comme on dit, j’ai du bonus en masse! J’avais connu Guy Mongrain à l’époque où il animait cette émission et c’était pour moi comme une idole. Dans mes rêves les plus fous, je n’aurais jamais imaginé qu’un jour je chausserais les mêmes souliers que lui! Quelle expérience formidable!»

    QH - Quels sont tes projets?

    GC - «J’ai toujours eu comme objectif d’avoir du plaisir. La journée où je n’aurai plus de fun à faire ce que je fais, j’irai ailleurs. Je suis comme je l’ai toujours été, ouvert à tout ce qui se passe. J’ai besoin régulièrement de nouveaux défis. Actuellement, je suis bien servi. J’aime ce que je fais et je suis heureux. Mon avenir est réglé jusqu’à l’échéance de mon contrat dans un an et demi. Après, on verra! Je mets en application ce qu’un jour Pierre Bruneau m’a dit : "sois toujours prêt à en faire un peu plus, prépare-toi à cela et n’hésite pas, fonce!" C’est ce que je fais.»

    * (Collaboration spéciale Jean-Marc Pageau)

      La date/heure actuelle est Lun 21 Aoû - 18:28