Archives Radio Monde

Archives du forum Radio Monde

Décembre 2017

DimLunMarMerJeuVenSam
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier

Derniers sujets


    René Lecavalier

    Partagez
    avatar
    Carl Fiset
    Administrateur
    Administrateur

    Nombre de messages : 14164
    Age : 47
    Date d'inscription : 11/09/2006

    proutporut René Lecavalier

    Message par Carl Fiset le Ven 9 Fév - 11:52

    Plusieurs documents d'archives sur René Lecavalier sur la page d'archives de Radio-Canada:

    http://archives.radio-canada.ca/IDD-0-60-2067/sports/rene_lecavalier/

    De l’émission humoristique Le P’tit Train du matin dans les années 1940 à La Soirée du hockey qu’il anime de 1952 à 1985, René Lecavalier a conquis le cœur de bien des gens. Pionnier du Service des sports de Radio-Canada, il a marqué l’histoire du journalisme sportif et influencé plus d’une génération de commentateurs. Portrait d’un homme à la personnalité modeste et attachante.


    Dernière édition par le Ven 9 Fév - 12:06, édité 1 fois
    avatar
    Carl Fiset
    Administrateur
    Administrateur

    Nombre de messages : 14164
    Age : 47
    Date d'inscription : 11/09/2006

    proutporut Re: René Lecavalier

    Message par Carl Fiset le Ven 9 Fév - 11:54

    René Lecavalier: l'idole de Richard Garneau, autre commentateur de sports à Radio-Canada:

    http://www.sportsmediacanada.com/awards.php?cat=2&id=42&PHPSESSID=26d88ba30d1a08285a41a986de162d1f


    RENE LECAVALIER by Richard Garneau

    Before becoming a colleague and a friend, René Lecavalier was my first idol and inspiration. As a young student in Québec, the city of my birth, I hurried home after classes to enjoy my favourite hobby: listening to the radio. Among all the beautiful and strong voices of Radio-Canada's announcers, one in particular pleased me for its richness of tone and elegance.

    In those days, Lecavalier ws the star of French radio in Québec and he lent his voice to many shows. Presenting serials, classical music concerts and variety shows, he was not yet involved in sport, even though he had enjoyed a pretty good hockey career as a junior.

    On several occasions, he won the Radiomonde Trophy, awarded to radio's most popular broadcaster. Then came television and the start of a new career for René, a sports career this time. As the first commentator for the French language versison of "Hockey Night in Canada," he quickly became so famous that he could hardly walk down the streets of Montreal without being recognized and stopped by fans who nearly treated him as a god. It was René who, without a shadow of a doubt, gave sportscasting its present status in Québec. He created, single-handedly, the French hockey language and set the first rules of excellence which are still observed by those who have followed him.

    A doctorate 'Honoris Causa' from the University of Montreal and the University of Laval in Québec City, he has also been honoured with many awards including, and certainly not the least important, his accession to the Hockey Hall of Fame.

    My friend René may be the only public figure I know who has never been the object of negative comments on the part of critics. This is undoubtedly due not only to the excellent quality of his work, but also to his humility and the respect he has always shown to his listeners and television viewers.

    If you asked him what were the highlights of his glorious career, he would answer without hesitation: the 1976 Olympic Games in Montreal and those of Rome in 1960, his first Olympic Games...without forgetting the famous "Series of the Century" in 1972, which saw, for the first time, the confrontation between a team of hockey stars from Canada and a team of hockey stars from the, then, USSR.

    René Lecavalier ... an example to follow .... a model of dignity .... and a supremely cultivated man. I am proud to be his friend.
    avatar
    Carl Fiset
    Administrateur
    Administrateur

    Nombre de messages : 14164
    Age : 47
    Date d'inscription : 11/09/2006

    proutporut Re: René Lecavalier

    Message par Carl Fiset le Ven 9 Fév - 11:58

    Jean-François Chabot, de R-C, nous parle de Lecavalier à l'époque de la Série du Siècle:

    http://www.radio-canada.ca/sportsv1/chroniquehockey/chronique/200209/23/001-20020923jfc.asp
    Série du siècle
    René Lecavalier avait raison


    23 septembre 2002 – Il y a 30 ans, le hockey tel que nous le connaissions s'engageait sur une voie qui allait conduire le sport préféré des Canadiens vers des changements que peu d'entre nous auraient pu prévoir. Mais l'un de nous avait vu venir le virage. René Lecavalier, la voix du hockey, savait.

    En septembre 1972, ce que l'on appelle depuis la Série du siècle battait son plein. Le Canada luttait pour sauver l'honneur face à une formation soviétique qui pratiquait le hockey comme d'autres jouent aux échecs. Ce qui devait s'avérer une promenade dans le parc avait vite tourné en un voyage périlleux.

    Avec une seule victoire en quatre rencontres chez nous, les Esposito, Ellis, Cournoyer, Savard, Dryden et Henderson avaient besoin d'un miracle à Moscou pour éviter ce que personne n'avait prévu. Nos dieux, nos plus grands professionnels et avec eux tout le capitalisme dans ce qu'il a de plus enivrant allaient-ils être bafoués par des amateurs mieux préparés par les communistes ? Le miracle s'est produit avec 34 secondes à écouler dans l'ultime rencontre. Mais le hockey venait de changer pour toujours.

    Au moment où Lecavalier rentrait d'U.R.S.S. dans le même avion qui ramenait les héros, l'annonceur-commentateur y allait d'une affirmation que nous sommes tous en mesure de vérifier aujourd'hui. «Le hockey ne sera plus jamais le même. Cette série de huit matchs vient de le propulser bien au-delà de nos frontières. Nous savons désormais que d'autres pays sont capables de fournir de grands joueurs. D'ici peu, la Ligue nationale devra ouvrir ses portes aux meilleurs joueurs européens. Plus rien ne sera pareil.»

    À n'en pas douter, les joueurs canadiens ayant pris part à cette série mémorable savaient eux aussi que tout allait changer sous peu. Qu'il suffise de penser que Serge Savard fut, 12 ans plus tard, le premier directeur général à repêcher un Soviétique alors qu'il réclamait les droits de Vladislav Tretiak. Tout comme il est à l'origine de l'arrivée de Mats Naslund, premier Européen à s'aligner avec le Tricolore.

    Aujourd'hui, l'Europe domine la Ligue nationale. Nous reconnaissons que les Sundin, Forsberg, Jagr, Hasek, Yashin, Kasparaitis, Khabibulin, Koivu et tant d'autres sont les meilleurs. N'en déplaise à Don Cherry, ce sont là les vedettes qui remplissent les amphithéâtres modernes. Et quand on tente de se consoler en disant qu'ils n'ont pas le même désir de remporter la coupe Stanley et que les Jeux olympiques sont plus importants à leurs yeux, c'est de la foutaise! Sinon posez-vous la question suivante : pourquoi la LNH était-elle si fière de voir les États-Unis et le Canada s'affronter en finale à Salt Lake City?

    Les méthodes d'entraînement allaient changer. Finis les steaks d'avant-match. On embauchait les premiers diététistes. La préparation hors glace gagnait ses lettres de noblesse. Il y a trente ans aussi, les salaires faisaient un bond de géant. Bobby Hull acceptait un contrat d'un million de dollars pour 10 ans. La folie pure disait-on à l'époque. Pas sûr que même René Lecavalier aurait pu prévoir qu'une pareille somme allait être en deçà du salaire moyen 30 ans plus tard.

    Le hockey moderne est résolument sur la voie tracée entre Montréal et Moscou en 1972. Sommes-nous plus près aujourd'hui d'un véritable circuit mondial avec des clubs basés en Europe? Non seulement sommes-nous plus près, mais c'est le seul avenir viable pour le hockey professionnel. Les fiertés nationales céderont bientôt le pas aux exigences commerciales. Alors êtes-vous prêts pour l'intense rivalité entre le Canadien de Montréal et l'AIK de Stockholm? Allez-y. Riez. Mais René Lecavalier l'avait prédit...
    avatar
    Carl Fiset
    Administrateur
    Administrateur

    Nombre de messages : 14164
    Age : 47
    Date d'inscription : 11/09/2006

    proutporut Re: René Lecavalier

    Message par Carl Fiset le Ven 9 Fév - 12:02

    Sur RDS.ca:

    René Lecavalier, bâtisseur

    Vendredi 01 janvier 1993 - Bâtisseur intronisé en 1993 - "Bonsoir mesdames et messieurs, ici René Lecavalier..." Il suffit parfois de quelques mots pour réanimer de merveilleux souvenirs, rappeler une époque ou une personnalité marquante.

    Ces mots d'introduction de René Lecavalier pour saluer le vaste auditoire qui captait le signal, d’abord de la radio, et ensuite de la télévision de Radio-Canada lors de la retransmission des rencontres du Canadien de Montréal, restent inoubliables.

    Se les rappeler, c’est évoquer l'une des plus brillantes carrières de commentateur et de journaliste sportif. Montréalais d’origine, René Lecavalier est pendant 33 de ses 45 ans de carrière, un chef de file et un modèle dans son milieu.

    Son amour et son grand respect de la langue française, sa rigueur au travail et son sens inébranlable de la mesure ont fait de René Lecavalier non seulement un commentateur unique mais aussi un innovateur dans son domaine. Il a créé un vocabulaire tant au hockey que dans d'autres sports, qui a certes aidé et inspiré plus tard bon nombre de journalistes.

    Avant de s'engager dans le sport, René Lecavalier anime diverses émissions culturelles à la radio de Radio-Canada de 1941 à 1952. De commentateur de matchs de hockey à la radio, il devient la voix du hockey au petit écran avec l’arrivée de la télévision en 1952. Cette aventure avec la description des matchs de hockey et le public durera 31 années.

    Bien que le hockey ait occupé une grande partie de sa longue carrière, René Lecavalier est affecté à bien d'autres moments de l'actualité sportive. En 1955, il anime les émissions Le magazine des sports, à la radio et Le monde des sports, à la télévision. De 1960 à 1984, Lecavalier, un bourreau de travail toujours parfaitement documenté, participe à la retransmission de tous les Jeux olympiques à l'exception de ceux de Munich (1972) et de Moscou (1980). Durant ces années, il assure également la couverture de plusieurs Jeux du Commonwealth et panaméricains.

    L'un des faits saillants de sa brillante carrière est certes la description des rencontres de l'inoubliable Série du siècle opposant une fameuse équipe de la LNH à une formation tout aussi extraordinaire de l'URSS. Il est également remarquable dans le rôle d'animateur en chef lors des Jeux olympiques de Montréal en 1976.

    Tout au long de sa carrière, son apport au journalisme est souligné de multiples façons. En 1959, il reçoit le Prix de Journalisme de la Société Saint-Jean Baptiste pour la francisation et l'ennoblissement du langage sportif. Cette même année, ainsi qu'en 1960, il mérite le trophée Laflèche à titre de commentateur sportif par excellence. En 1966, il se voit décerner le trophée Foster-Hewitt suite à son élection au titre de meilleur commentateur sportif au Canada.

    Décoré du Mérite Franco-ontarien en 1967, il reçoit l'Ordre du Canada en 1970 et, trois ans plus tard, l'Ordre de la fidélité française. En 1979, les universités du Québec à Montréal et de Montréal lui décernent des doctorats honorifiques et l'Ordre des Francophones d'Amérique le décore de sa médaille.
    avatar
    Carl Fiset
    Administrateur
    Administrateur

    Nombre de messages : 14164
    Age : 47
    Date d'inscription : 11/09/2006

    proutporut Re: René Lecavalier

    Message par Carl Fiset le Ven 9 Fév - 12:08

    Quelques photos à travers le temps:











    Source: http://archives.radio-canada.ca

    Contenu sponsorisé

    proutporut Re: René Lecavalier

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 13 Déc - 6:44