Archives Radio Monde

Archives du forum Radio Monde

Avril 2017

DimLunMarMerJeuVenSam
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30      

Calendrier Calendrier

Derniers sujets


    Portrait de carrière de Stéphane Dupont

    Partagez
    avatar
    Admin
    Administrateur
    Administrateur

    Nombre de messages : 3218
    Age : 46
    Date d'inscription : 06/01/2007

    proutporut Portrait de carrière de Stéphane Dupont

    Message par Admin le Mar 16 Fév - 13:52

    L'histoire de Stéphane Dupont en radio commence lors d'une année sabbatique. Ayant perdu son père dans un accident de la circulation et sa mère à cause de la bactérie mangeuse de chair à quelques années d'intervalle, il décide de prendre une pause et de profiter de la vie. «Ce que mes parents avaient plus ou moins fait.» Il quitte son emploi en construction, achète une moto et prend possession de la maison de Pintendre (sur la Rive-Sud de Québec) dans laquelle il est né.

    Par hasard, un ami lui parle d'un poste de journaliste sportif à CHEQ (101,3) à Sainte-Marie de Beauce. Comme Dupont est un maniaque de sport, il plonge. C'était en 2000. «Je n'avais aucune nervosité. J'étais assis là comme si j'étais che nous.» Il travaille ensuite quelques mois à CFOM avant d'être engagé à CKNU, dans Portneuf, avec André Arthur, qui lui a donné «des coups de pied au cul».

    Stéphane Dupont arrive à Radio X en 2006. À 41 ans, ce père de deux garçons de sept et neuf ans adore ce qu'il fait. Être l'animateur du peuple, le beau-frère de la campagne qui raconte sa vie quotidienne en ondes.

    Ça ne le gêne pas de boire durant son émission. Ces temps-ci, c'est de la vodka canneberges. «Ben quoi! Ils boivent du vin à Tout le monde en parle!» lance-t-il. Une émission à laquelle il a été invité à deux reprises, mais où il n'a pas encore mis les pieds.

    Même s'il mange des sandwichs «au baloney», Stéphane Dupont a un agent et un gros salaire, qu'il ne veut toutefois pas révéler publiquement. «S'il y a une proximité que je n'ai pas avec mes auditeurs, c'est le salaire», avoue-t-il. Il ne voudrait surtout pas s'éloigner de ceux qu'il appelle affectueusement ses «vers de terre». Pourquoi ce surnom? «Parce que comme société, on se fait piler dessus par nos gouvernements, par tout le monde, mais on continue de ramper, heureux», explique-t-il. C'est ce que lui aussi continuera de faire.

    Source : http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/arts-et-spectacles/medias-etc/201002/16/01-950047-stephane-dupont-courbe-lechine.php

      La date/heure actuelle est Mar 25 Avr - 3:29