Archives Radio Monde

Archives du forum Radio Monde

Avril 2017

DimLunMarMerJeuVenSam
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30      

Calendrier Calendrier

Derniers sujets


    Robert Gillet

    Partagez
    avatar
    Admin
    Administrateur
    Administrateur

    Nombre de messages : 3218
    Age : 46
    Date d'inscription : 06/01/2007

    proutporut Robert Gillet

    Message par Admin le Mer 9 Juin - 12:20

    Robert Gillet est un animateur de radio québécois né à Montréal.


    Biographie

    Animateur à la télévision et morning-man à Québec, il a dominé les cotes d'écoute dans son créneau horaire dans les années 1980 et 1990, avant d'accuser une baisse d'audience au début des années 2000.

    Il est tombé en disgrâce après avoir été arrêté le 17 décembre 2002 dans le cadre de l'Opération Scorpion et condamné pour avoir acheté les services d'une prostituée d'âge mineur.

    À l'automne 2004, il a effectué un retour à la radio au FM 93,3 et a obtenu de bons résultats BBM, se classant deuxième avec près de douze parts de marché. Toutefois, des évènements qui semblent liés au non-respect de la loi sur la concurrence par ses compétiteurs Jeff Fillion et André Arthur ont obligé la direction du FM 93,3 à congédier Robert Gillet. Selon Le Soleil, ce congédiement aurait été fait "...en raison des pressions faites sur les annonceurs du 93,3 par des animateurs de stations concurentes...".[1]

    Certains éditorialistes considéraient son retour trop précipité, [2]alors que des analystes croyaient qu'il s'agissait plutôt de sa seule chance avant longtemps. Chose certaine, cette histoire a fait couler beaucoup d'encre et a laissé peu de gens indifférents dans la région de Québec, divisant les générations et les couches sociales.

    L'histoire s'est terminée en 2008 par des excuses publiques offertes à Robert Gillet par André Arthur et Jeff Fillion qui ont dû verser une importante compensation financière évaluée par certains à un million de dollars.

    Apparition au cinéma

    En 1973, il a joué un petit rôle dans le film « Y'a toujours moyen de moyenner! » de Denis Héroux. Ce film mettait en vedette Jean-Guy Moreau, Yvan Ducharme, Willie Lamothe, Dominique Michel, Danielle Ouimet et plusieurs autres.

    Carrière à la télévision

    Dans les années 1970-1980, il a eu quelques émissions à la station CBVT de Radio-Canada à Québec. Au milieu des années 1990, Dans les années 1990, Robert Gillet a également co-animé l'émission Blackout, diffusé sur les ondes du réseau de télévision TQS. L'émission hebdomadaire consistait en un débat sur un thème choisi, dans le but avoué de susciter la controverse. Enregistrée à partir du Lion d'or, un cabaret de la rue Ontario à Montréal, l'émission a été décriée, fût considérée comme un échec, et retirée des ondes assez rapidement.

    Carrière à la radio

    Robert Gillet était morning-man des stations AM CJRP et CBV et CJMF-FM. En 2004, il était au commande de l'émission du matin au FM 93. Il y fait de bonnes cotes d'écoutes et domine le marché radiophonique de Québec dans son créneau horaire. Il a été fait état d'un conflit, s'étant transporté en ondes, avec la vedette de la station, André Arthur, qui animait le midi. Ce dernier sera congédié par CJMF en 2001 après avoir été tenu responsable de « mettre en doute l'intégrité d'un employé »[3].

    Condamnation criminelle en 2003

    Dans le cadre d'une vaste opération policière auprès de multiples accusés bien en vue, Robert Gillet fut d'abord accusé d'avoir obtenu les services sexuels de deux mineures moyennant rétribution, ainsi que d'agression sexuelle. Mais le 25 mars 2004, l'ancien animateur ne fut finalement reconnu coupable que d'un seul chef d'accusation, soit d'avoir payé une prostituée de 17 ans. Gillet a été acquitté des deux autres chefs d'accusation, entre autres à cause des nombreuses contradictions dans le témoignage d'une des jeunes filles, âgée de 15 ans, dont les dires n'ont pas été jugés crédibles par le juge Fraser Martin.

    En raison de l'ampleur que prirent les événements de l'Opération Scorpion dans les médias, le procès s'est tenu au Palais de justice de Montréal, plutôt qu'à Québec. La cour prit cette décision dans le but d'offrir à Robert Gillet un procès juste et équitable.
    Retour à la radio en 2004 [modifier]

    En 2004, CJMF, qui avait congédié Robert Gillet après des accusations portées contre lui, décide de lui offrir à nouveau un micro. Il reviendra en ondes le 7 septembre[4], mais malgré le fait que les auditeurs soient au rendez-vous et que l'ancien numéro un se classera deuxième au BBM, le 93,3 devra le congédier. En effet, par une tactique discutable qui s'apparente à la concurrence déloyale, les animateurs Jeff Fillion et André Arthur liés à CHOI FM ont décidé de mener une campagne peu subtile contre tout annonceur qui allait "encourager" le retour de Gillet. Dans un style de radio-poubelle, ces animateurs s'inspiraient de la trash-radio aux USA[5]. Le 17 décembre 2004, après que les annonceurs de Québec eurent cédé à la technique de Fillion et Arthur, Gillet sera de nouveau retiré des ondes et remercié de ses services, soit deux jours après le dévoilement de sondages BBM évalués par certains comme décevants, bien qu'il ait été au second rang.[6]

    Des excuses publiques et une compensation pour Gillet

    En 2008, Fillion et Arthur devront s'excuser auprès de Gillet dans le cadre d'un règlement à l'amiable[7]. Les rumeurs laissent présager qu'ils aient dû payer près d'un million de dollars en compensation à Gillet, de concert avec les propriétaires de CHOI FM. De plus, tout laisse croire que la Ville de Québec et Robert Gillet ont aussi conclu un règlement hors cour juin 2008 puisque Robert Gillet a annoncé qu'il abandonnait sa poursuite contre la police de Québec. Selon le Journal de Québec[8], "Son désistement annoncé... dans les procédures contre la ville de Québec met un point final à toute la saga judiciaire entourant l'affaire Scorpion. Robert Gillet dit rêver toujours de retrouver un micro. Il n'a pas fait son deuil de ce métier qui a meublé toute sa vie professionnelle et qui en a fait une personnalité vedette et très influente à Québec. Son style d'animation se caractérisait par une bonne dose d'humour qu'il incorporait dans ses commentaires ou dans les entrevues qu'il menait habilement autant sur l'actualité politique, qu'économique ou culturelle."

    «J'aimerais ça revenir à la radio mais ce n'est pas moi qui décide. Après la job de bras qui m'a été faite par Arthur et compagnie, ils (les employeurs) ont tous peur. Je n'ai pas [sic] reçu aucune proposition depuis 2004»[9].
    Retour à la radio en 2009 [modifier]

    Depuis le 3 mars 2009, il a repris son travail de «morning man» à 6 heures sur les ondes de la nouvelle station Sortir FM 90,3 FM de Québec. Il anime donc sa première émission de radio depuis 2004.

    Références

    1. ↑ Le Soleil : «La glace est cassée», déclare Robert Gillet, soulagé [archive]
    2. ↑ François Lavallée : Lettre à Jean-Robert Sansfaçon [archive]
    3. ↑ L'animateur de radio André Arthur est congédié [archive], LCN, 6 novembre 2001.
    4. ↑ [1] [archive]
    5. ↑ [2] [archive]
    6. ↑ Pas de répit pour Robert Gillet [archive], Radio-Canada, 17 décembre 2004.
    7. ↑ CJFM.com procès Gillet vs Fillion, Arthur et cies [archive]
    8. ↑ Scandale de la prostitution : Gillet a tourné la page [archive]
    9. ↑ Canoe.ca [archive], loc. cit., 20 juin 2008 (vue le 23 oct. 2009]


    Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Gillet

      La date/heure actuelle est Mar 25 Avr - 17:20