Archives Radio Monde

Archives du forum Radio Monde

Juin 2017

DimLunMarMerJeuVenSam
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier

Derniers sujets


    Historique de TVA : 50 ans

    Partagez
    avatar
    Carl Fiset
    Administrateur
    Administrateur

    Nombre de messages : 14164
    Age : 46
    Date d'inscription : 11/09/2006

    proutporut Historique de TVA : 50 ans

    Message par Carl Fiset le Ven 17 Sep - 11:57

    Historique du Réseau TVA

    1960
    Le 22 mars, Joseph Alexandre DeSève obtenait du Bureau des gouverneurs de la Radiodiffusion (BGR), qui allait devenir le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), un permis d'exploitation de la première station privée de télévision à Montréal, Télé-Métropole (CFTM-TV).

    1961
    Le février, moins d’un an après avoir obtenu son permis, la station de télévision Télé-Métropole (CFTM-TV) débutait ses opérations. La soirée inaugurale fut marquée par une grande émission de gala intitulée “Du Neuf au Dix!”.

    Assistaient à l'inauguration, l'archevêque de Montréal, Mgr Paul-Émile Léger, le maire de la ville, Jean Drapeau, et le premier ministre du Québec, Jean Lesage, qui déclara alors que la télévision a “une puissance énorme donc une responsabilité énorme (...) nous avons confiance que Télé-Métropole servira les intérêts du Canada français. “

    Parmi les émissions diffusées lors de cette première journée à l'antenne, soulignons “Poivre et Sel”, à 16 heures 30, et “Je me souviens”, à 19 heures 30. Le canal 10 devenait dès sa fondation la plus grande station de télévision francophone privée à opérer au Québec. Elle constituera pendant plusieurs années la seule alternative française d'envergure à la Société d'État de Radio-Canada qui avait débuté ses émissions près d'une décennie avant. À ses débuts, Télé-Métropole diffusait dans un rayon d'environ 100 kilomètres autour de Montréal.

    1965
    Création d’une compagnie de production indépendante sous le nom de JPL Production inc. qui fut confiée à la direction de Jean-Paul Ladouceur.

    1966
    Télé-Métropole diffusait sa première émission en couleurs (Télé-Métro) .

    1968
    Mort du fondateur de Télé-Métropole/TVA, J.-A. DeSève, né en 1898.

    L'administration municipale de la ville de Montréal décidait de changer le nom de la rue longeant l’édifice de Télé-Métropole pour celui de rue Alexandre-DeSève, en mémoire du fondateur de TVA.

    1971
    Création du réseau privé TVA. Le 12 septembre, les stations CFTM à Montréal, CFCM-TV à Québec, et CJPM-TV à Chicoutimi, diffusaient simultanément certaines de leurs émissions.

    TVA commençait à produire toutes ses émissions en couleurs.

    1972
    Inauguration du service des nouvelles réseau TVA.

    1973
    La station CHLT-TV de Sherbrooke s'ajoutait au réseau TVA.

    1974
    Nouvel ajout au réseau TVA : CFVO-TV de Hull/Ottawa, qui deviendra plus tard CHOT-TV lorsque la station sera acquise par Radio-Nord en 1978.

    Inscription de Télé-Métropole/TVA à la Bourse de Montréal.

    Des travaux d'agrandissement de la station débutaient.

    1975
    Fin des travaux de construction du nouvel édifice de 11 étages abritant les bureaux de le station CFTM-TV ainsi que 3 studios, situés au 1600, boulevard de Maisonneuve Est.

    1976
    Inauguration de la station CHEM-TV de Trois-Rivières, une nouvelle station affiliée au réseau TVA.

    TVA assurait la couverture des XIIième Jeux olympiques d’hiver en direct d’Innsbruck en Autriche.

    1977
    TVA inaugurait ses nouveaux studios de production D, D-1, E, F, G et H ( 3 220, 2 250, 2 900, 8 065, 11 020 et 4 630 pieds carrés respectivement). Tous ces studios avaient été conçus afin d’accueillir des spectateurs. Par exemple, les studios F, G et H, pouvaient respectivement recevoir 433, 602 et 265 personnes assises.

    Acquisition de Sonolab, un des chefs de file dans le domaine des services à la production cinématographique au Québec.

    1978
    TVA effectuait une première percée sur le marché de la coproduction internationale par l'entremise de sa filiale JPL Production. Avec la France et l'Allemagne, TVA contribuait à la production de deux grands ballets : Coppelia et Casse-noisettes.

    Les stations CFER-TV de Rimouski/Sept-Îles, CFEM-TV de Rouyn-Noranda et CIMT-TV de Rivière-du-Loup s’ajoutaient au réseau TVA, ce qui amenait à neuf le nombre de stations affiliées au réseau.

    1980
    Inauguration du studio L . Ce studio fut éventuellement fermé en 1995.

    Diffusion d'un premier téléthon d'une durée de 20 heures, dont 10 diffusées sur l'ensemble du réseau TVA.

    1981
    Dans le cadre du 20e anniversaire de Télé-Métropole, présentation d'un super-spectacle de variétés, Le Gala 20 ans, 20 coeurs, animé par Dominique Michel et Michel Jasmin.

    1982
    Réorganisation administrative du réseau TVA. Le réseau TVA était avant tout un réseau axé sur l'information et les émissions d'affaires publiques et sportives, et était constitué de cinq actionnaires à parts égales, soit Télé-Métropole inc., Pathonic Communications inc., Télé Inter-Rives ltée, Radio Nord inc. et Télévision de la Baie des Chaleurs inc.

    Tout comme le réseau privé anglophone CTV, TVA fut d’abord un simple réseau de diffusion et ne possédait aucun équipement ni aucune infrastructure de production. En conséquence, toutes ses émissions qui représentaient généralement moins de 10 heures par semaine, étaient produites par l’une ou l’autre des stations affiliées. CFTM-TV Montréal, la station mère, était la source primaire de production, en plus de fournir aux autres stations, entre 80 et 90% de leur grille-horaire, autant pour les émissions canadiennes qu’étrangères.

    1983
    Le Service de l'information et des affaires publiques entrait dans l'ère de l'électronique. Les caméras d'hier et les pellicules 16 mm faisaient place aux caméras légères à bande magnétique ¾ de pouce qui allaient lancer le journalisme électronique.

    En décembre, la station CHAU-TV de Carleton, devenait la dixième et dernière station affiliée au réseau TVA.

    À la suite de l’ajout de CHAU-TV, le Réseau de télévision TVA était constitué des stations CFTM-TV Montréal, CFCM-TV Québec, CFER-TV Rimouski, CFER-TV-2 Gaspé Nord, CJPM-TV Chicoutimi, CJPM-TV-1 Chambord, CHLT-TV Sherbrooke, CHEM-TV Trois-Rivières, CIMT-TV Rivière-du-Loup, CIMT-TV-1 Edmundston (Nouveau-Brunswick), CIMT-TV-2 Trois-Pistoles, CIMT-TV-4 Baie Saint-Paul, CHOT-TV Hull/Ottawa, CFEM-TV Rouyn/Noranda, CFEM-TV-1 Val d'Or, CHAU-TV Carleton et ses réémetteurs à Sainte-Marguerite-Marie, Port-Daniel, Chandler, Percé, Gaspé, Rivière-au-Renard, Cloridorme, L'Anse-à-Valleau, Murdochville et Saint-Quentin et Kedgwick (Nouveau-Brunswick)

    1984
    En faisant l'acquisition de caméras Betacam, Télé-Métropole entrait dans l'ère de la bande magnétique ½ pouce.

    TVA et le réseau CTV s’associaient pour diffuser les Jeux olympiques d’hiver de Sarajevo, en plus de diffuser en direct les cérémonies d’ouverture et de fermeture des Jeux olympiques d’été de Los Angeles.

    1985
    Le 8 août, le CRTC renouvelait la licence de radiodiffusion du réseau TVA pour une période de cinq ans.

    1986
    Le 18 avril, le CRTC annonçait qu'il refusait les demandes présentées en vue de transférer le contrôle effectif de Télé-Métropole à Power Corporation du Canada.

    Télé-Métropole était alors titulaire de la licence de CFTM-TV Montréal, propriétaire à 100 % de C.J.P.M.-T.V. inc., titulaire des licences de CJPM-TV Chicoutimi et de CJPM-TV-1 Chambord en plus de détenir des intérêts minoritaires (33,5 %) dans Pathonic Communications inc., qui détenait le contrôle de Télé-Capitale inc., titulaire des licences de CFCM-TV Québec, CFER-TV Rimouski et son réémetteur de Sept-Iles en plus de détenir des intérêts minoritaires (34 %) dans Télé-Inter Rives ltée, titulaire de la licence de CIMT-TV Rivière-du-Loup.

    La présence de Télé-Métropole à l'échelle provinciale se retrouvait non seulement au plan corporatif mais surtout au niveau du rayonnement des émissions produites par la station CFTM-TV Montréal. Outre sa contribution au réseau TVA, dont elle produisait la majeure partie des émissions et dont elle détenait 16,6 % des actions, elle rendait ses productions disponibles aux dix autres stations membres du réseau TVA.

    Les émissions de CFTM-TV étaient également mises à la disposition des entreprises de télédistribution à travers le pays par l'entremise du signal de TCTV distribué par satellite par Les Communications par satellite canadien inc. (CANCOM).

    Sur le plan financier, la situation de Télé-Métropole était excellente. Le bénéfice net avait oscillé entre 13,7 et 16,1 million de dollars entre 1981 et 1985. Il s'élevait à 15,4 millions de dollars en 1985 sur des recettes nettes totales de 97,8 millions de dollars.

    1987
    Le 27 janvier, le CRTC approuvait l’achat de Télé-Métropole inc., cette fois par le Groupe Vidéotron ltée. Le coût total de la transaction était de $134,1 millions pour 40,7% du capital-actions et 99,6% des droits de vote.

    1988
    Le processus d'informatisation de la salle des nouvelles de TVA s'amorçait, en plus de la construction d’une salle des nouvelles moderne (Studio N) qui servait aussi de studio avec son propre système de mise en ondes et de production.

    TVA s’associait avec le réseau CTV pour partager les droits de diffusion des Jeux olympiques d’hiver de Calgary.

    1989
    Lancement de la télévision en mode interactif, une technologie développée par le Groupe Vidéotron.

    1990
    Le nouveau logo de TVA, composé d'un carré bleu, d'un triangle rouge et d'un cercle jaune, symbolise la diversité des régions et des publics cibles.

    Le 9 juillet, le CRTC approuvait les demandes visant à obtenir l'autorisation de transférer le contrôle effectif de Réseau Pathonic inc., titulaire des licences de CFCM-TV et CKMI-TV Québec, CFER-TV Rimouski, CFER-TV-2 Gaspé-Nord et du Réseau Pathonic, ainsi que de sa filiale en propriété exclusive, la Pathonic Communications inc., titulaire des licences de CHLT-TV Sherbrooke et de CHEM-TV Trois-Rivières, au moyen du transfert à la Télé-Métropole inc. de la totalité des actions de classe "B" avec droit de vote multiple en circulation, détenues par les Placements Pathonic inc. Suite à cette transaction, Télé-Métropole détenait alors la totalité des actions de classe "A" et "B" en circulation de Pathonic, représentant 100 % des droits de vote. Le prix de la transaction s'élevait à 12 millions de dollars.

    1992
    Le 13 août, le CRTC approuvait la demande visant à obtenir l'autorisation de transférer 75 % des actions avec droit de vote et en circulation de Le Réseau de télévision TVA inc., des trois actionnaires d’alors qui en détenaient chacun 25 %, soit Radio Nord inc., Télé-Inter Rives ltée et Télévision de la Baie des Chaleurs inc., à Télé-Métropole inc. qui pouvait ainsi détenir la totalité des actions en circulation du réseau TVA, les stations devenant ainsi de simples affiliées.

    TVA et CTV se partageaient les droits de diffusion des Jeux olympiques d’hiver de Lillehammer et ceux des Jeux d’été de Barcelone.

    1993
    Acquisition d'un camion-satellite facilitant la diffusion instantanée de reportages à partir des lieux mêmes de l'événement.

    1994
    Acquisition de deux camions micro-ondes. Modernisation de l'équipement de production.

    1995
    Après avoir bénéficié d’une cure de jouvence qui avait requis des investissements d’un demi million de dollars, le Théâtre Arcade était inauguré, devenant ainsi le Studio A, avec une capacité de 500 spectateurs assis. Situé sur la rue Sainte-Catherine, entre les rues Alexandre-DeSève et Champlain, ce joyau du patrimoine architectural montréalais demeure l’un des plus riches symboles culturels des années 20 à 40, l’époque des spectacles de boulevard au Québec. Des grands comédiens comme Janine Sutto, Yvette Brind’Amour, Jean Duceppe, Fred Barry et Roger Garceau ont foulé ses planches. C’est entre ses murs de brique d’origine et ses beaux planchers de bois que Grégory Charles y enregistrait la première émission de Chabada.

    TVA est le plus grand producteur et diffuseur d’émissions de divertissement, de nouvelles et d’affaires publiques de langue française en Amérique du Nord. Chaque année, TVA présente environ 2 000 heures d’émissions de variétés, de divertissement et de téléromans produites localement, ainsi qu’environ 1 200 heures de nouvelles et d’affaires publiques. TVA dépasse ainsi tous les autres radiodiffuseurs privés canadiens, aussi bien en anglais qu’en français, pour la diffusion d’émissions canadiennes originales dans toutes les catégories de production.

    1997
    TVA atteignait ses meilleures cotes d'écoute depuis les dix dernières années.

    Le 27 février, le CRTC approuvait la demande de Vidéotron ltée, la compagnie mère du réseau TVA, d’acquérir CF Cable TV inc. et de ses filiales, à la condition toutefois que Vidéotron s’engage à vendre le réseau Télévision Quatre Saisons et la station de langue anglaise CFCF-TV Montréal à des tierces parties. CF Cable TV inc. était alors titulaire de la licence de CFCF-TV et des licences des stations de télévision de langue française CFJP-TV Montréal, CFAP-TV Québec et CJPC-TV Rimouski ainsi que de la licence du réseau de télévision Quatre Saisons.

    1998
    Inauguration du site Internet TVA.ca

    Le 29 octobre, le CRTC approuvait la distribution à l'échelle nationale du service de télévision de langue française TVA par le biais du câble.

    Accord de collaboration entre la station M6 de Paris et le Groupe TVA.

    1999
    En janvier 1999, l’animateur vedette de TVA Gaétan Girouard mettait fin à ses jours. Gaétan Girouard, alors installé à Québec, co-animait avec Jocelyne Cazin, l'émission d'affaires publiques quotidienne J.E. en direct, diffusée le midi.

    Inauguration des sites Internet des stations régionales du Réseau TVA.

    TVA soulignait de façon spectaculaire l'arrivée du nouveau millénaire en diffusant en direct le méga-spectacle de Céline Dion, présenté au Centre Molson à Montréal, le 31 décembre.

    Alliance stratégique entre TVA et le Cirque du Soleil pour la production télévisuelle.

    2001
    Le 5 juillet, le CRTC approuvait, le transfert du contrôle du Groupe TVA à Quebecor Média inc. et il renouvelait la licence d’exploitation de TVA et sa licence de réseau pour une période de sept ans. Cette transaction était toutefois sujette à la vente du Réseau Quatre-Saisons à une tierce partie, vente qui se fera éventuellement à Cogeco et Bell Globemedia. La transaction était approuvée par le CRTC le 7 décembre de la même année. TVA devenait alors la plus importante entreprise privée de production et de diffusion d'émissions de divertissement, d'information et d'affaires publiques de langue française en Amérique du Nord.

    TVA se retrouvait ainsi propriétaire de six des dix stations qui composent le Réseau TVA, soit : CFTM-TV (Montréal), CFCM-TV (Québec), CFER-TV (Rimouski), CHLT-TV (Sherbrooke), CHEM-TV (Trois-Rivières) et CJPM-TV (Chicoutimi). Les quatre autres stations affiliées au Réseau TVA sont : CFEM-TV (Rouyn), CHOT-TV (Hull), CHAU-TV (Carleton) et CIMT-TV (Rivière-du-Loup). Ces deux dernières stations étaient la propriété de Télé Inter-Rives Ltée, dans laquelle TVA détenait une participation de 45 %. La Société détenait aussi une participation dans CKMI-TV (49 %- sans aucun contrôle ou influence), station affiliée au réseau Global Television Network.

    Le signal du Réseau TVA rejoignait la quasi-totalité de l'auditoire francophone de la province de Québec et une portion importante de la population francophone dans le reste du Canada. Par ailleurs, TVA détenait des participations dans des services spécialisés analogiques, tels Le Canal Nouvelles (LCN) (100 %) et Canal Évasion (10 %), dans des services spécialisés numériques de catégorie 1 et 2 (cinq en anglais et cinq en français) ainsi que dans le service de télévision à la carte Canal Indigo (20 %).

    En septembre, Sophie Thibault devenait la première femme à accéder au poste de chef d’antenne du bulletin de fin de soirée d’un réseau français au Québec.

    2003
    Au palmarès des 50 émissions de télévision les plus populaires de toute l’année 2003, on dénombrait 40 émissions diffusées par TVA.

    Rédigé par Yvon Chouinard – 2004

    Sources:

    Sites Internet : TVA, CRTC, Faculté des lettres et sciences humaines de l’Université de Sherbrooke, www.emissions.ca, site Souvenirs Télé de Normand Daoust http://pages.infinit.net/souvenir/


    Source : http://www.broadcasting-history.ca/index3.php
    avatar
    Carl Fiset
    Administrateur
    Administrateur

    Nombre de messages : 14164
    Age : 46
    Date d'inscription : 11/09/2006

    proutporut Re: Historique de TVA : 50 ans

    Message par Carl Fiset le Ven 1 Oct - 16:49

    Quelques segements d'émissions :

    10 de coeur...



    Ça c'est du solide





    Divers intros



    avatar
    Carl Fiset
    Administrateur
    Administrateur

    Nombre de messages : 14164
    Age : 46
    Date d'inscription : 11/09/2006

    proutporut Re: Historique de TVA : 50 ans

    Message par Carl Fiset le Ven 1 Oct - 16:58

    Quasiment "destroy"



    ============================================


    Contenu sponsorisé

    proutporut Re: Historique de TVA : 50 ans

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 29 Juin - 12:58