Archives Radio Monde

Archives du forum Radio Monde

Juin 2017

DimLunMarMerJeuVenSam
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier

Derniers sujets


    LS-Radio (1970-71)

    Partagez
    avatar
    Serge-André Guay

    Nombre de messages : 1
    Age : 59
    Date d'inscription : 01/10/2010

    proutporut LS-Radio (1970-71)

    Message par Serge-André Guay le Ven 1 Oct - 12:23

    À la fin de l'été 1970, Michel Trahan, un animateur de radio pas comme les autres, et sa bande de copains à l'imagination sans limite, révolutionnent le monde des médias québécois sur les ondes de CFLS (LS-Radio) à Lévis. L'aventure dura à peine neuf mois mais s'inscrira à jamais dans l'histoire grâce à l'innovation de sa formule. On en parlera jusque dans le Vancouver Sun et même à l'ONU qui offre à la station de passer sur ondes courtes pour une diffusion internationale.

    Voici un article sur le sujet :

    http://manuscritdepot.com/a.serge-andre-guay.4.htm

    Appel à tous

    La Fondation littéraire Fleur de Lys s’est donnée pour mission de perpétuer la mémoire de la belle aventure de LS-Radio (1970-71). À l’occasion du quarantième anniversaire de cette révolution radiophonique, l’organisme lance un appel à tous afin de recueillir souvenirs et commentaires en vue de la publication d’un livre. Déjà, on trouve sur le site Internet de la Fondation un article dévoilant d’autres détails intéressants qui permettent de comprendre toute l’ampleur de l’aventure.

    avatar
    Radiolaire
    Collaborateur
    Collaborateur

    Nombre de messages : 978
    Age : 105
    Date d'inscription : 07/10/2006

    proutporut Re: LS-Radio (1970-71)

    Message par Radiolaire le Ven 1 Oct - 23:05

    Actuellement je prépare un petit "quelque chose" sur LS-Radio. Ça ne sera rien de miraculeux. Les documents sonores sont rares, mais plusieurs personnes ont des souvenirs particuliers sur cette année spéciale. Je m'en voudrais de ne pas souligner ce 40e anniversaire important.
    avatar
    Radiolaire
    Collaborateur
    Collaborateur

    Nombre de messages : 978
    Age : 105
    Date d'inscription : 07/10/2006

    proutporut Re: LS-Radio (1970-71)

    Message par Radiolaire le Mar 1 Fév - 21:31

    J'avais promis quelque chose concernant "LS-Radio", cette période qu'a connue la station de Lévis CFLS pendant quelques mois en 1970-1971. Je profite d'une accalmie concernant le dossier de CJMD pour tenir ma promesse.

    Je ne reprendrai évidemment pas tout ce qui a été écrit ailleurs mais me limiter à mon expérience personnelle. Au début de l'automne 1970, je suis tombé sur une musique bizarre, à LS-Radio je pense. Quelle pouvait donc bien être cette chanson grandiose, très longue? Il s'agissait de "In The Court Of The Crimson King" par King Crimson. Ce fut mon tout premier contact avec la musique progressive, si j'exclus quelques pièces des Moody Blues comme "Tuesday Afternoon" (1968) ou "Question". (Un peu après, Pierre Aubé à CKCV diffusait le nouvel album des Moody Blues "A Question Of Balance", un autre chef d'oeuvre).

    En novembre, j'écrivais dans mes archives que LS-Radio, "la radio de demain", était dirigée par Yvon Dufour et était composée des animateurs Michel Trahan, Gaston Binet et André Rhéaume (le "Matin des Magiciens"). C'était la seule station qui diffusait régulièrement de la musique "underground" ou "souterraine", pour utiliser des expressions populaires à l'époque.

    Vers le 22 novembre, Michel Trahan rappelait le meurtre de John Kennedy survenu à la même date en 1963, en faisant entendre la description de l'assassinat enregistrée en direct par un média américain.

    À la fin de janvier 1971, j'ajoutais à ma liste le nom de Gilles De Lalonde. À peu près en même temps, la station diffusait une sorte d'auto-promo, qu'on peut entendre ici:

    http://www.sendspace.com/file/l9ulqf

    Ce message montre que LS-Radio était ouverte aux idées nouvelles et manifestait du courage en cette période mouvementée qu'était l'après-événements d'Octobre 70. On l'a écrit ailleurs je pense, LS-Radio est née à peu près en même temps que les enlèvements par le FLQ et quiconque émettait des opinions avant-gardistes devait craindre d'être emprisonné. J'en étais un peu inconscient car, à ce moment-là, j'étais étudiant au collège le plus révolutionnaire, le Cégep Limoilou, et je suivais entre autres rien de moins qu'un cours de sciences politiques! La police ou l'armée auraient pu faire une descente dans nos classes, même si nous n'étudiions que les bases traditionnelles de la politique, selon l'"Introduction à la politique" de Maurice Duverger. Nous nous permettions quand même parfois d'émettre imprudemment des idées pour "transformer le monde".

    LS-Radio continua à décrire des joutes de hockey, soit celles des As de Québec, avec Réal D'Amour, dont la toute dernière partie de leur existence. Je notai dans mes archives la "Nuit de la couleur" du 3 au 4 février. Quelques mois plus tard, CFLS redevenait une radio généraliste traditionnelle. Mais à partir de 1973, les soirées étaient occupées par la musique progressive, relent de la glorieuse époque de "LS-Radio"! Une radio communautaire venait quant à elle de naître: CKRL sur le campus de l'Université Laval. Un an plus tôt que CKRL, une télévision communautaire avait ouvert à Québec. Sans LS-Radio, il n'y aurait probablement pas eu aussi rapidement de télévision ni de radio communautaires à Québec.
    avatar
    Carl Fiset
    Administrateur
    Administrateur

    Nombre de messages : 14164
    Age : 46
    Date d'inscription : 11/09/2006

    proutporut Re: LS-Radio (1970-71)

    Message par Carl Fiset le Jeu 17 Fév - 12:55

    Quarantième anniversaire de LS-Radio (1970-71)

    En 1970, le Québec se barricade
    sauf la petite maison de la radio à Lévis

    (Lévis, le 6 octobre 2010 – Il n’y a que la belle aventure de LS-Radio qui peut donner lieu à un communiqué de presse de 5 pages) Il y a quarante ans, en septembre 1970, Michel Trahan, un animateur de radio pas comme les autres, et sa bande de copains à l'imagination sans limites, révolutionnent le monde des médias québécois sur les ondes de CFLS (LS-Radio) à Lévis. L'aventure dura à peine neuf mois mais s'inscrira à jamais dans l'histoire grâce à l'innovation de sa formule caractérisée par la participation des auditeurs et la flexibilité de la programmation. On en parlera jusque dans le Vancouver Sun et même à l'ONU qui offre à l’équipe de passer sur ondes courtes pour une diffusion internationale.

    Dans une entrevue exclusive accordée par Michel Trahan, directeur des programmes, et Gaston Binet, animateur, le 22 septembre dernier au siège social de la Fondation littéraire Fleur de Lys à Lévis, les deux artisans de LS-Radio nous ont livré de nouveaux détails croustillants au sujet de cette aventure radiophonique historique.





    Les p’tits hommes verts débarquent !

    Gaston Binet entre en ondes pour la soirée. Un auditeur lui téléphone et l’appel est transmis en ondes : «Il y a des p’tits hommes verts de chaque côté de la station». Il abandonne son micro pour aller voir de ses propres yeux ce qui se passe dehors et, chose faite, il revient en studio : «Oui, il y a des p’tits hommes verts dehors». Puis, un autre auditeur intervient : «Je viens de traverser le pont de Québec et moi aussi j’ai vu des p’tits hommes verts». Les appels des auditeurs voyant ici et là des p’tits hommes verts se succèdent et on sent une certaine inquiétude. Soudainement, une panne de courant se produit dans la région; la rive-sud et le rive-nord sont plongées dans le noir. L’inquiétude grandit. «Les p’tits hommes verts, raconte Gaston Binet, sont entrés dans la station, ont regardé ce qui se passait et sont sortis sans dire un mot.» Les rapports d’auditeurs inquiets par les p’tits hommes verts arrivant un peu partout se multiplient en ondes. Certains téléphonent à la police. Gaston Binet, qui devrait fermer la station à 1 heure du matin décide de rester en ondes jusqu’à trois heures devant l’insistance de son auditoire.

    Le matin venu, Michel Trahan arrive à la station et se retrouve devant une énorme pile de messages. Parmi ces derniers, une note de rappeler la police de Ste-Foy. «Vous avez fait peur au monde hier avec vos p’tits hommes verts en pleine panne de courant», lui rapporte l’agent de police.

    Les p’tits hommes verts, c’était le nom donné par le premier auditeur en ligne ce soir-là aux soldats de l’armée canadienne en déploiement au Québec lors de la Crise d’octobre. Mais jamais personne ne les désigna de leur vrai nom, préférant l’expression «les p’tits hommes verts, sans doute pour éviter les représailles. Mais pour les auditeurs ne pouvant pas constater de visu la présence de ces p’tits hommes verts, l’expression laissait planer l’idée… d’extraterrestres.

    «Ce n’est que plus tard dans la journée que nous avons fait le rapprochement entre notre soirée des p’tits hommes verts et le canular d’Orson Welles» se rappelle Trahan et Binet. En effet, le 4 octobre 1938 sur les ondes radio de CBS à New York, le dramaturge Orson Welles diffuse une adaptation théâtrale de «La guerre des mondes» de HG Wells au cours de laquelle un présentateur de CBS annonce et commente l’arrivée des Martiens sur Terre. Près d’un million d’auditeurs se feront prendre au jeu et croiront alors que les États-Unis sont attaqués par les Martiens. Les soldats en permission de l’armée stationnée au port de New York seront rappelés en service pendant l’émission. LS-Radio venait donc de répéter, à une moindre échelle, l’expérience à Lévis à une différence prêt : Orson Welles avait tout planifié lui-même tandis qu’à LS-Radio l’initiative revient aux auditeurs, et ce, grâce à la formule d’animation qui permettait aux animateurs de transmettre en ondes les appels des auditeurs en tout temps.

    Suite : http://manuscritdepot.com/a.serge-andre-guay.4.2.htm


    ============================================


    Contenu sponsorisé

    proutporut Re: LS-Radio (1970-71)

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 27 Juin - 22:52